On voit Rouge dans le Lubéron

C’est la première fois que je voyais autant de prairies jonchées de coquelicots , mais souvent inaccessible pas de place pour stationner notre roulotte et puis enfin , Oufff !!!!!!!!!! un petit chemin de terre et à quelques mètres ma prairie toute de rouge vêtue mais je n’étais pas au bout de mes peines car le Mistral soufflait si fort qu’il m’aurait fallu des heures pour pouvoir faire ce que j’ espérais 😦 . C’est donc aussi 😳 que mes coquelicots que je vous présente cette série , la dernière n’a pas été prise en Provence . Si comme moi vous aimez ces jolies fleurs rendez-vous chez Anne
.
.

Bonne nuit …

.

.

.

Malgré sa couleur écarlate, symbole de vitalité, le coquelicot a toujours été associé au sommeil.

D’après la mythologie, Morphée touchait d’un coquelicot ceux qu’il voulait endormir.

Les Grecs et les Romains le consommaient déjà en salade et les Arabes le mélangeaient

à du miel en guise de somnifère.

.

.

.

.

Jusqu’au XVIe siècle, on l’appela  » coquerico « , comme le chant du coq dont il rappelle la crête rouge.